Litige assurance auto : contestation de la mise en jeu de la garantie tous risques suite à un accident causé par un tiers

Vous êtes impliqué dans un accident de la route causé par un tiers et vous pensiez être couvert par votre assurance auto tous risques ? Il arrive que l’assureur refuse d’indemniser le sinistre, ce qui peut engendrer des litiges. Dans cet article, nous allons explorer les raisons de cette contestation et les moyens pour résoudre ce type de litige.

Comprendre la garantie tous risques et ses limites

La garantie tous risques est une formule d’assurance auto qui couvre les dommages matériels et corporels subis par l’assuré, quelles que soient les circonstances de l’accident. En théorie, elle devrait donc s’appliquer même si le sinistre est causé par un tiers responsable.

Cependant, il est important de souligner que cette garantie n’est pas absolue. Les contrats d’assurance auto contiennent des clauses d’exclusion précisant les situations dans lesquelles la garantie ne s’applique pas. Parmi ces exclusions, on trouve généralement :

  • Les accidents causés intentionnellement par l’assuré ;
  • Les accidents survenus alors que le conducteur était sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants ;
  • Les sinistres résultant d’un défaut d’entretien du véhicule ;
  • Les accidents survenus lors de la participation à des compétitions sportives ou à des épreuves d’endurance ;
  • Les sinistres causés par un conducteur non déclaré au contrat.

Il convient donc d’étudier attentivement son contrat d’assurance auto pour connaître les limites de sa garantie tous risques et éviter les mauvaises surprises en cas de sinistre.

A lire également  Comprendre et gérer les conflits d'intérêts : Une perspective juridique

Contester la décision de l’assureur

Si votre assureur refuse d’indemniser le sinistre au motif que la garantie tous risques ne s’applique pas, il est possible de contester cette décision. La première étape consiste à envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre assureur, dans laquelle vous expliquerez les raisons pour lesquelles vous estimez que la garantie doit être mise en jeu.

Il est important de rassembler tous les éléments qui peuvent appuyer votre contestation, tels que :

  • Les photos du lieu de l’accident et des dommages causés aux véhicules ;
  • Les témoignages des personnes présentes lors du sinistre ;
  • Le rapport d’intervention des forces de l’ordre, si elles ont été appelées sur les lieux ;
  • Tout autre document susceptible de prouver que le sinistre entre bien dans le champ d’application de la garantie tous risques.

Dans certains cas, il peut être utile de solliciter l’aide d’un expert indépendant pour évaluer les dommages subis et déterminer si la garantie tous risques doit s’appliquer.

Faire appel à un médiateur ou saisir la justice

Si votre assureur maintient sa position et refuse de vous indemniser malgré vos arguments, il est possible de faire appel à un médiateur. La médiation est un processus amiable visant à résoudre les conflits entre l’assureur et l’assuré sans passer par la voie judiciaire. Pour cela, vous pouvez contacter le médiateur de votre compagnie d’assurance ou le médiateur de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA).

Le médiateur étudiera votre dossier et rendra un avis motivé, qui devra être suivi par votre assureur s’il lui donne raison. Si vous n’êtes pas satisfait de la décision du médiateur, il vous reste la possibilité de saisir la justice en engageant une procédure judiciaire contre votre assureur.

A lire également  Loi Girardin : Tout savoir sur ce dispositif d'investissement Outre-Mer

Pour cela, il est conseillé de faire appel à un avocat spécialisé en droit des assurances, qui pourra vous accompagner tout au long de la procédure et défendre au mieux vos intérêts.

En conclusion, si vous êtes confronté à un litige avec votre assurance auto suite à une contestation de la mise en jeu de la garantie tous risques après un accident causé par un tiers, il est important de connaître vos droits et les démarches à suivre pour tenter d’obtenir l’indemnisation à laquelle vous estimez avoir droit. N’hésitez pas à consulter votre contrat d’assurance, à solliciter l’aide d’un expert et à faire appel à un médiateur ou à la justice si nécessaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*