Stationnement à Paris : quelles pénalités encourrez-vous ?

Site d'informations et d'aides juridiques

À Paris, il existe d’autres problématiques que celle de l’hébergement. Il s’agit des problèmes de stationnement rencontrés par les propriétaires de voitures. Non seulement il en manque, mais il existe également des interdits et des pénalités en cas d’infraction. Quelles sont-elles ?

Le stationnement gênant

Le stationnement gênant est le fait de se garer dans le passage des voitures. Cela peut être en plein milieu de la route ou presque pour peu que cela gêne la bonne circulation des véhicules. Pourra également être considéré comme tel le fait de se garer en cachant les feux de signalisation et les panneaux en tout genre.

Il s’agit d’une infraction de seconde classe du Code de la route français. À ce titre, il est puni d’une amende de 35 euros forfaitaires.

Le stationnement dangereux

Le stationnement dangereux quant à lui est une infraction de catégorie 4. Il s’agit tout de même de mettre en danger les autres automobilistes. Ce peut être par exemple en vous garant sur un passage à niveau ou encore en stationnant votre véhicule sur une intersection.

Pour ce genre d’infraction, vous risquez une amende de 135 euros forfaitaires.

Le stationnement abusif

Le stationnement abusif se définit comme une infraction aux conditions d’utilisation des parkings bleus. Ce peut être en dépassant les heures de parking autorisé ou encore le fait de se garer de manière interrompue sur la voie publique.

Le stationnement gênant peut aussi être recatégoriser en stationnement abusif. Dans ce cas, les polices de la route doivent dresser un nouveau procès-verbal constatant la nouvelle infraction.

En tous les cas, le stationnement abusif est une infraction de seconde catégorie. Elle peut être punie d’une amende de 135 euros. S’il s’agit d’un stationnement qui excède les 7 jours, les autorités peuvent également demander le retrait et la mise à la fourrière du véhicule.

Le non-respect des durées de stationnement

Il reste le non-respect des durées de stationnement et non-règlement des frais de parking imposés notamment par les horodateurs. Ces derniers ne sont pas seulement applicables aux parkings bleus, mais à tous les stationnements payants de Paris dont les frais peuvent varier au cas par cas.

En essayant d’éluder ces frais de stationnement, vous devriez payer 17 euros d’amende selon le Code de la route français.

Amende minorée ou majorée : ce que vous devez savoir sur les sujets

Les amendes susmentionnées sont forfaitaires. Vous pouvez les réduire en les payant immédiatement après votre verbalisation. C’est ce qu’on appelle justement « amende minorée ». Dans ce cas, les 135 euros deviendront 90 euros.

Vous bénéficiez toutefois de 45 jours pour contester l’amende. Si vous patientez autant et que celle-ci est confirmée, vous risquez de devoir payer 750 euros au lieu des 135 prévus initialement. C’est « l’amende majorée ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *