Quel rôle joue l’avocat dans un divorce par consentement mutuel ?

Site d'informations et d'aides juridiques

Pour les couples souhaitant mettre fin à leur vie conjugale au plus vite, le divorce par consentement mutuel est la solution la mieux indiquée. Découvrez dans cet article le rôle de l’avocat pour chacune des parties.

L’avocat défend vos intérêts au mieux

L’assistance d’un avocat dans la procédure  est désormais obligatoire, et ce quel que soit le type de divorce engagé. Dans le cas d’un divorce par consentement mutuel, faire appel à un expert permet de prendre connaissance des différentes étapes à franchir pour que le mariage soit rompu.

Si l’avocat est à vos côtés, c’est d’abord pour bien vous faire comprendre le fonctionnement de la loi. Mieux que quiconque, il saura vous éclairer et vous apporter les bonnes réponses. Confier son divorce à l’amiable à un avocat vous assure des démarches transparentes, rapides et un accompagnement personnalisé jusqu’à la fin de la procédure.

Son expertise lui autorise à aider les conjoints dans la rédaction de la convention de divorce. C’est cette dernière qui définit tous les termes de l’accord entre les deux parties. Ce document placé sous seing privé et envoyé chez le notaire contient entre autres le calcul de la pension alimentaire, le versement d’une prestation compensatoire ou encore la garde des enfants.

En somme, le rôle de l’avocat dans un divorce à l’amiable est de rédiger les actes juridiques, conseiller son client, de le protéger et de veiller à ses intérêts.

Bien comprendre la procédure de divorce par consentement mutuel

La législation concernant le divorce par consentement mutuel a énormément évolué ces dernières années. Il est désormais possible de mettre fin aux liens du mariage sans avoir à passer devant le juge. Il suffit juste que chacun des époux ait son propre avocat. Il faut également que les deux parties soient d’accord sur l’intégralité des conséquences du divorce.

La convention de divorce définit les effets de la séparation des conjoints afin d’accéder à un divorce rapide. Elle est signée par les différentes parties assistées de leurs avocats avant d’être soumise à l’approbation du juge pour homologation. Ce dernier s’assure au préalable qu’aucune des parties n’est lésée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *