Se remettre à vivre après un divorce

Site d'informations et d'aides juridiques

Un divorce est une procédure indélébile une fois prononcée. Ainsi, cette situation ne doit pas être prise à la légère. Il faut savoir qu’un divorce ne se limite pas uniquement à la séparation des deux ex-époux. Les conséquences d’un divorce auront des répercussions sur leur famille, mais également sur leur mode de vie.

Les conséquences d’un divorce sur le plan personnel

Un divorce se concrétise par la séparation des ex-époux. Par conséquent, plusieurs situations changent. Dès la prononciation du divorce, les devoirs conjugaux sont rompus eux aussi. Les ex-époux ne sont plus dans l’obligation de les honorer. Parmi eux, on peut citer la vie commune. Ensuite, le divorce rend la liberté nuptiale aux ex-époux. Dans ce cas, une fois le divorce prononcé, chacun des deux ex-époux a la liberté de se remarier. Puis parmi les conséquences les plus connues, on peut noter la perte de l’usage du nom du conjoint. Surement la preuve la plus flagrante d’un divorce. Néanmoins, on peut faire appel de cette situation dans le cas où l’utilisation du nom soit primordiale. Par exemple, si le nom est utilisé pour un usage professionnel. Dans ce cas, l’on peut demander au détenteur du nom son consentement, ou par l’intermédiaire du juge qui tranchera. Enfin, on peut citer le partage des enfants.

Les conséquences d’un divorce sur le plan matériel

Un divorce n’a pas uniquement des conséquences sur les personnes, il impacte également sur les biens du couple. Un divorce signifie : liquidation des biens appartenant au couple. Mais il implique également la disparition des devoirs patrimoniaux. Premièrement, le mariage stipule que chaque membre du couple doit offrir sa contribution pour les besoins financiers du ménage. Une fois divorcé, chacun reconquiert sa liberté financière. Mais les parents doivent néanmoins subvenir mutuellement aux besoins de leurs enfants.

Le partage des biens se termine par la liquidation de ces derniers. Et concernant la demeure conjugale, c’est au juge de trancher si aucun commun accord n’a pas été trouvé entre les deux protagonistes. Généralement, il est attribué à celui qui héberge les enfants.

Reprendre sa vie après un divorce

Un divorce n’est jamais chose facile. Une fois prononcé, on ne peut plus revenir en arrière. Alors un nouveau chapitre de la vie commence.

  • La première chose à faire après un divorce consiste à accepter la situation. Ceci doit être fait de manière objective et réaliste afin de mieux s’ouvrir vers de nouveaux objectifs.
  • Ensuite, un divorce inclut également une rupture émotionnelle. Comme toutes les ruptures, on doit en accepter les douleurs que cela inflige. Mais également de faire son deuil.
  • Enfin, il faut reprendre sa vie en main, et de réapprendre à avoir de nouveau gout à la vie. Dans ces moments précis, il faut prendre son temps, ne pas se précipiter et laisser les choses se faire.