Personnel en situation de handicap : quels sont vos droits ?

Il y a quelques années, les personnes handicapées n’avaient pas les mêmes chances que tout le monde. Mais ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui est vous devez connaître vos droits. C’est d’ailleurs pourquoi des lois sont revues de jour en jour pour leur insertion professionnelle. Ces individus ont une égalité de droit. Découvrez ce que vous devez exiger en tant qu’employé handicapé.

Le personnel handicapé a droit à des aménagements du poste de travail

Les salariés en situation de handicap doivent obligatoirement bénéficier d’un aménagement de leur espace de travail après avis du médecin de prévention. Que ce soit de l’adaptation ou de l’achat de machines, outils et équipements, l’employeur doit tout mettre en œuvre pour vous offrir du confort dans l’exercice de votre fonction. Dans certains cas, un accompagnement humain et gratuit peut être prévu.

Les formations professionnelles doivent être adaptées à votre handicape

Les personnes à mobilité réduisent en service doivent également bénéficier de formations professionnelles au même titre que tous les autres. Ces dernières doivent être adaptées au cas particulier de chaque handicape et à leurs besoins. À travers l’avis du médecin de prévention, ces personnes peuvent profiter de formations spécifiques en lien avec leur situation.

A lire également  La déclaration de cessation des paiements : protéger son entreprise et ses créanciers

Les personnes handicapées ont le droit à un aménagement d’horaire au travail

Pour faciliter l’exercice professionnel de ces personnes, les employeurs ont le devoir de leur offrir des aménagements d’horaires. Bien évidemment, vous devez aussi tenir compte du fonctionnement du service. C’est également le cas pour tout fonctionnaire qui est appelé à accompagner une personne en situation de handicap.

Il peut s’agir de son conjoint, de son concubin, d’une personne avec qui elle a conclu un pacte de solidarité, etc. Tout compte fait, chaque entreprise a le devoir d’aménager son programme pour donner leur chance aux handicapés.

Les personnes handicapées bénéficient du temps partiel de droit

Après avis du médecin de prévention, l’autorisation d’accomplir un travail à temps partiel est accordée de plein droit au personnel en situation de handicap. Dans ce cas, la rémunération va être calculée en fonction de la réglementation relative au temps partiel.

Les personnes à mobilité réduite ont la priorité pour les mutations, détachements et mises à disposition

En cas de demande de mutation issue d’un avis du médecin de prévention, la personne handicapée la mutation doit être prioritairement accordée aux handicapés. Si les possibilités de mutation ne suffisent pas dans leur corps, ces mêmes individus peuvent avoir droit à une priorité pour une mise à disposition ou pour un détachement.

Les handicapés ont droit à des conditions particulières de départ à la retraite

Depuis janvier 2014, il existe de nouvelles lois pour une possibilité de départ en retraite anticipée pour les personnes en situation de handicap. C’est ainsi que ces dernières peuvent y aller dès l’âge de 55 ans. Mais pour ce faire, il faut remplir 3 conditions :

  • Une incapacité permanente au moins ou égale à 50 % ;
  • Une condition de durée d’assurance minimale avec le handicap ;
  • Une condition de durée d’assurance cotisée minimale avec le handicap.
A lire également  Comment prévenir et gérer efficacement les conflits entre associés ?

En tant que chef d’entreprise, vous devez désormais savoir comment vous comporter avec vos collaborateurs en situation de handicap. En cas d’abus, vous pouvez être puni par la loi pour discrimination.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*