En France, comment exercer le trading légalement ?

De nos jours, le trading est devenu l’une des activités les plus prisées par de nombreux Français. Cela leur permet de booster les revenus. Toutefois, investir de l’argent dans le trading présente des risques si vous le pratiquez d’une manière illicite. C’est la raison pour laquelle les législateurs en métropolitain ont conçu des réglementations liées à ce propos.

Les directives en adéquation avec le trading

Auparavant, la pratique du trading était libre parce que beaucoup de personnes ont du mal à identifier un vrai trader du faux. En revanche, depuis la mise en place de la loi 2003, chaque praticien est tenu de respecter certaines conditions. Si vous pensez vous lancer dans le trading, vous êtes dans l’obligation d’être accompagné par un professionnel. Ce dernier doit figurer en général dans la liste des traders proposée par les régulateurs. Au cas où vous ne disposez pas du nom de ces professionnels, veuillez-vous renseigner auprès des autorités en charge de cette opération. Vous pouvez également demander l’avis de l’un de vos collègues avant d’investir votre argent.

  • Une fois le trader se trouve en face de vous, veillez à ce qu’il dispose d’une autorisation d’exploitation délivrée par l’AMF. Dans le cas inverse, méfiez-vous de lui, il peut s’agir d’un faux trader.
  • Outre la disposition de cette pièce, le professionnel doit se trouver dans une salle boursière lorsqu’il pratique l’activité.
  • Tous les traders qui ne respectent pas les réglementations imposées par la loi sont passibles de sanction. Si tel est le cas, les régulateurs leur mis immédiatement dans la liste noire et ne sont plus en mesure d’exercer le métier.
A lire également  Nos conseils pour régler un litige avec son client pour facture impayée

Les autorités en charge du bon fonctionnement du trading en France

Sur le sol français, si vous souhaitez exercer le trading, l’unique entité qui peut vous offrir la pièce convenable est l’AMF. Sans la licence d’exploitation délivrée par cette dernière, vous aurez du mal à vous investir dans le marché boursier. Au cas où vous voulez vous projeter dans le trading pour la première fois ou souhaitez renouveler l’autorisation, l’AMF est à votre disposition pour que vous puissiez l’exercer dans le cadre formel. À l’instar des particuliers, il existe aussi certaines entreprises qui se lancent dans la commercialisation des produits financiers. Pour ces personnes morales, c’est l’ACPR qui fixe tous les règlements y afférents.

Après avoir passé devant l’AMF pour les personnes physiques ou l’ACPR pour les entreprises, vous êtes tenu d’apporter l’autorisation devant le REGAFI. Cette entité procède à une dernière vérification et valide les pièces respectant toutes les conditions. Outre ces autorités, il existe également le ministère de Finance. Ce dernier s’occupe à la supervision de l’application de la politique gouvernementale dans les salles boursières. Là-bas, on peut trouver des individus qui investissent des sommes considérables. Pour assurer le bon fonctionnement de la transaction, les législateurs nomment le HCSF pour prendre en main la situation, mais en compagnie de la banque centrale européenne.

Trading : les atouts de le pratiquer en métropolitain

En matière de trading, au cas où vous êtes bien encadré par des professionnels agréés, la chance est toujours de votre côté. Vous pouvez même devenir riche en un seul claquement des doigts. Si votre travail actuel ne vous convient plus, se tourner vers le trading est un bon choix. Toutefois, pour éviter de perdre de l’argent, il est conseillé de miser sur des plateformes légales. Le trading est également dédié aux personnes qui exercent en tant que freelance. Vous pouvez organiser votre emploi du temps entre votre travail d’assistance virtuel d’une part, et la commercialisation des produits financiers, d’autre part. Cependant, si vous êtes un employé d’une entreprise commerciale et qui est soumis à des objectifs, envisager une reconversion professionnelle est une bonne alternative. Cela, en vous tournant vers le trading.

A lire également  Les droits des stagiaires au sein d’une entreprise

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*