Les bases du droit routier

Site d'informations et d'aides juridiques

Les routes sont les systèmes qui les plus utilisés pour relier des personnes ou des pays. Elles sont également des endroits qui génèrent le plus d’incivilité ou d’accidents. Le manque de connaissance et d’application des droits routiers en sont la cause. Avant de prendre la route et de s’aventurer sur n’importe quel trajet, court ou long, il faut connaître l’essentiel des droits routier qui comprend à la fois le code de conduite, mais également les diverses responsabilités auxquelles le conducteur doit faire face.

Le droit routier commence par une maîtrise du Code de la route

Le Code de la route se compose notamment de :

  • La notion et l’apprentissage de la conduite
  • La possession d’un permis de conduire
  • La connaissance des lois régissant une route : à l’exemple des routes où des poids lourds ne peuvent pas du tout circuler ou le peuvent, mais des heures bien définies
  • Les différentes modalités à effectuer avant, pendant et après pour sa voiture (immatriculation, contrôle technique, passation ou autre)
  • Le Code de la route
  • Et plusieurs autres facteurs

Il est à noter que le Code de la route est l’un des facteurs primordiaux qui sont le plus utiles pour la bonne maîtrise du droit routier. Certes, le droit routier se fonde dessus et compte dessus également pour éviter toutes infractions ou accidents ou autres types d’erreurs juridiques pouvant se produire sur la route.

L’importance d’avoir les bases du droit routier

En somme, le droit routier est la base et la procédure qui font respecter l’ordre et la discipline sur toutes les voies routières. Toutes les règles et consignes qui s’appliquent aux conducteurs, mais également aux piétons sont les bases fondamentales du droit routier. Sans cela, il n’y aurait que chaos sur les routes et tout le monde serait libre de faire ce qu’il veut. Cela n’engendrerait que des accidents et génèrerait des problèmes au sein de la société. Il est important de bien terminer son école de conduite et d’apprendre ailleurs également pour avoir une base très bien épaisse du Code de la route. Nul n’est à l’abri du danger et nul n’est en dessous des lois.

Les conséquences d’une mauvaise application du droit routier

Comme toute loi, comme toute règle, le non-respect du droit routier entraîne de multiples conséquences, que ce soit envers le conducteur, le passager, le véhicule, le piéton ainsi que la circulation elle-même. Une petite erreur dans le Code de la route, une mauvaise notion voire ignorance de ce dernier peut à tout moment causer plusieurs infractions. Les retraits de points, retraits du permis, diverses sanctions et même l’emprisonnement sont les différentes mesures possibles qui pourraient faire suite à une mauvaise connaissance du droit routier. Apprendre les bases est donc prioritaire et les maîtriser en est le fondement de toute circulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *