Comment faire baisser les honoraires d’un avocat ?

À la charge du client est le mode de facturation préféré des avocats, car ces derniers n’appliquent aucun barème officiel. Le prix d’une heure de consultation d’un avocat dépend de votre situation financière, de la nature du litige, la complexité de l’affaire et la notoriété de l’avocat. À cela s’ajoute la difficulté d’estimer à l’avance le temps que la procédure prendra. Un divorce conflictuel par exemple peut durer plus d’un an, un procès devant le conseil de prud’hommes peut se faire attendre pendant au moins 20 mois ou moins. Soyez prudent quant à la lenteur des délais judiciaires qui peuvent vite flamber la facture. Il est conseillé de choisir une rémunération forfaitaire pour éviter les mauvaises surprises.

Demandez un devis dès le premier rendez-vous

Très peu d’avocats proposent un devis de façon spontané, simplement pour donner au client une idée du montant du litige, la convention d’honoraires proposée a tendance à refroidir le client. Si l’avocat ne le fait pas, faites-le dès le début de la discussion. Sur le devis doivent figurer l’estimation du temps consacré par l’avocat sur votre dossier, le tarif horaire et un chiffrage des frais prévisionnels d’huissier, de téléphone, ou encore photocopie des documents.

La convention d’honoraires doit également préciser si d’autres membres du cabinet d’avocat interviendront, et quel sera leur prix. Notez que le moindre détail compte.

A lire également  Huissier de justice : des mesures pour bien se préparer à sa visite

Préférez la facturation au forfait ou au résultat 

La majorité des avocats facturent leurs services au temps passé. Cette technique leur semble plus avantageuse, mais cela ne le sera pas pour vous. Avec un tel système, les complications réelles et imaginaires font gonfler la facture dans la mesure où tout est facturé. Pour éviter cela, privilégiez le forfait tout compris, qui fixe les honoraires de façon définitive. C’est envisageable pour des affaires simples comme le divorce par consentement mutuel, la récupération des loyers impayés. Il est possible d’ajouter une rémunération par résultat à la facturation horaire.

N’hésitez pas à négocier le tarif

La concurrence entre les avocats est rude, et vous pouvez profiter de cela pour marchander. Tout est négociable du forfait au bonus sur le résultat passant par le tarif horaire. Avant de vous accorder sur le prix avec l’avocat, restez le plus évasif possible sur vos revenus et votre patrimoine. Les avocats ont le droit d’adapter leurs honoraires aux moyens des clients, se rattrapent généralement chez les plus nantis.

Tentez de vous faire rembourser par le juge

Si vous gagnez votre procès, ce sera à votre adversaire de rembourser les dépens qui représentent les frais de procédure comme les honoraires d’expert, les frais de greffe, et les frais de comparution. Dans le cadre d’un litige avec un promoteur, le prix de l’expertise du professionnel est énorme. Si l’on se réfère au nouveau code de procédure civile de l’article 700 du nouveau code de procédure civile, il est possible de récupérer une partie des honoraires de votre avocat et des frais. C’est à ce dernier de mieux étayer votre dossier en fournissant des factures détaillées au juge.

A lire également  Personnel en situation de handicap : quels sont vos droits ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*