Comment choisir un avocat pour son entreprise ?

L’entreprise est une entité juridique qui mérite un suivi particulier dans tous les domaines. En tant que chef d’entreprise, il est compliqué de gérer au quotidien les activités administratives et le côté juridique de la structure. Raison pour laquelle de nombreux dirigeants se tournent vers des professionnels qualifiés. Cependant, le choix d’un de ces derniers est plus complexe qu’il en a l’air, car cela nécessite la prise en compte de certains critères.

Quel type d’avocat choisir pour une entreprise ?

Tout commence par le type d’avocat qu’il faut solliciter. Il existe en effet, des avocats spécialisés dans un ou plusieurs domaines tandis que d’autres ne sont que généralistes. Il est certes recommandé de disposer d’un professionnel qualifié dans le droit des affaires, du commerce ou fiscal, mais un généraliste peut parfois se montrer plus compétent.

Cela étant, le mieux est de faire passer un entretien aux divers candidats pour mieux juger. Ainsi, lors de cet entretien, il sera question d’évaluer dans le potentiel de votre futur collaborateur en faisant attention à quelques points précis. Il s’agit de la transparence, la disponibilité, le sérieux dans les travaux.

Dès que vous ne retrouvez pas ces éléments chez le spécialiste ou le généraliste convié, il est souhaité de ne plus continuer la marche et de passer à un autre candidat. La liste des avocats de votre zone d’intervention et domaine d’activité peut vous être utile. Toutefois, la recherche de bouche à oreille est aussi un bon moyen pour dénicher la perle rare recherchée.

A lire également  Règlement de litiges avec les salariés : quels recours pour le patron ?

Comment juger de la compétence d’un avocat ?

La compétence ne se juge pas à vue d’œil. Il est jaugé par des astuces et prend appui sur des recommandations et des exemples de témoignages. Ainsi, si vous portez votre choix sur un professionnel est que vous doutez de ses capacités, il importe de recourir à son parcours professionnel.

En effet, ce parcours est fait de témoignages des services qu’il a eu à rendre à d’autres structures. Vous pouvez donc vous rapprocher de ces dernières pour apprendre davantage sur lui. La discrétion doit être de mise du moment où ses propres témoignages et son CV ne suffisent pas pour juger de sa compétence. Les recommandations à elles seules ne suffisent pas aussi, car elles peuvent être obtenues de manière frauduleuse.

Quels honoraires prévoir pour l’avocat ?

La question des honoraires est un point capital lorsque vous êtes à la recherche d’un avocat pour votre structure. En effet, qu’il soit spécialisé ou un généraliste, les honoraires que vous aurez à lui verser, seront fonction des services qu’il vous aura rendus. Vous ne pouvez donc pas fixer un montant à lui donner sans prendre son avis au cours d’un dialogue.

Cependant, vous pouvez vous appuyer sur les formules existantes. Il s’agit de l’honoraire au temps passé, de l’honoraire forfaitaire, de l’abonnement et de l’honoraire de résultat. Ces formules peuvent être jumelées suite à vos discussions avec le candidat.

Toutefois, sachez qu’un professionnel en début de carrière peut vous proposer des tarifications plus souples même si son niveau est supérieur. Cette méthode est avantageuse pour lui, car son objectif est de se faire connaître.Ne rejetez donc pas la proposition salariale d’un candidat lorsque celle-ci vous semble trop moins onéreuse.

A lire également  Comment profiter d’un conseil juridique gratuitement proche de chez vous ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*