Quel est le métier du clerc du notaire ?

Site d'informations et d'aides juridiques

Pour épauler et assister le notaire dans ses diverses activités, il requiert généralement un clerc. Ce professionnel peut être un étudiant ou un stagiaire qui est en train de finir ou qui a déjà achevé sa formation en métiers du notariat.

Les différentes formations pour devenir clerc de notaire

Il faut disposer d’un baccalauréat, généralement littéraire, et avoir effectué des études en droit. Après, vous pouvez suivre une formation en BTS Notariat. La formation y dure deux ans et comporte trois stages obligatoires. Après, le candidat peut toujours continuer ses études et décrocher une licence professionnelle en métiers du notariat. La formation dure un an et nécessite la complétion de deux stages. Cela étant, le candidat peut commencer à exercer en tant que clerc du notaire.

Le rôle du clerc du notaire dans une étude notariale

Généralement, le rôle du clerc de notaire dépend de son expérience, mais aussi de la taille de l’étude notariale. En fonction des cas, il peut débuter en tant que secrétaire réceptionniste. Au fur et à mesure qu’il travaille dans l’étude, son poste peut progresser et devenir chef de service qui sera en charge de la supervision d’autres clercs de notaire.

Sinon, le gros de son travail au sein de l’étude concerne la constitution des dossiers pour la rédaction des actes. Il peut également être emmené à suivre des dossiers et à recevoir des clients. En parallèle, il peut rédiger des actes sous la supervision ou à la demande du notaire.

Les qualités requises pour devenir un bon clerc de notaire

Avant tout, il faudrait disposer d’une grande rigueur. Cette qualité reste obligatoire pour la gestion du temps, de l’organisation, dans l’instruction, mais aussi dans la rédaction des actes. Le clerc doit aussi faire preuve de ponctualité, d’amabilité ou encore de précisions durant ces contacts directs avec les clients. Sans omettre le sens de la communication qu’il faudra faire preuve à longueur de journée.

En parallèle, il faut avoir un certain sens de l’ordre vu le nombre assez élevé de documents à traiter et l’espace de travail généralement restreint. Et enfin, pour pouvoir mener à bien toutes les missions, mieux être bien concentré.

Atouts et revers du métier de clerc de notaire

Être un clerc de notaire permet de rencontrer de nombreux clients qui arrivent avec des problèmes aussi diversifiés les uns que les autres. Sinon, avec la digitalisation massive actuelle, le clerc n’est plus contraint de travailler dans un environnement rustique à rédiger des actes à la plume. Il jouit des nouvelles technologies et recourt à de nombreux logiciels pour mener à bien sa mission au sein de l’étude.

Sinon, ce métier peut s’avérer être dur dans la mesure où les clients peuvent parfois être assez exigeants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *